Vous êtes un survivant, et votre destin est d'affronter ce monde devenu hostile pour l'être humain. Parcourez donc les ruines de Washington DC, et vivez votre vie en grand ... Avant de mourir. [Post-apocalyptique]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Raven Spiegelman | I want to live like I know I'm dying, take up my cross, not be afraid |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Date d'inscription : 30/12/2015
Messages : 2
avatar

Raven Spiegelman
MessageSujet: Raven Spiegelman | I want to live like I know I'm dying, take up my cross, not be afraid | Mer 30 Déc - 19:22

Haley Spiegelman
"C'est parce qu'hier n'est plus et que
demain ne sera peut-être jamais
qu'aujourd'hui est le plus beau jour de ma vie."




You love me ? Yeah, I love me too.



« Bonjour !
Je m'appelle Raven Spiegelman et l'on me surnomme pas sinon je t'arrache les boyaux pour m'en faire des colliers et une ceinture. Je suis né le 15 Septembre aux limites de Little Odessa, ce qui me fait 26 ans ans. Je suis uns femme. Je suis homosexuelle et actuellement célibataire. Je suis une civile qui ne fait partie d'aucun clan et je pratique le métier de dealeuse de drogue. On me dit souvent que je ressemble à Vi de LoL . »

Elle aime et n'aime pas : Tu aimes beaucoup de choses, certaines passent pour normales mais d'autres sont plus malsaines. Dans les normales disons que tu aimes la neige. Tu adores cette blancheur s'étendant sur une surface infinie, cette fraîcheur qu'elle procure, une étendue d'innocence à perte de vue. Tu aimes les sucreries, les gâteaux et les viennoiseries, tu adores en manger que ce soit en guise de petit déjeuner, dans l'après-midi ou même en plein milieu de la nuit.
Dans les choses malsaines, tu aimes le feu. La chaleur qu'il procure et cette morsure qu'il t'inflige, tu aimes le voir danser devant tes yeux, tu aimes le voir dévorer n'importe quelle matière. C'est mal d'aimer le feu. Toutefois, tu en es folle, tu es une inconsciente, tu serais capable de t'aventurer dans un brasier seulement pour ressentir cette chaleur, pour sentir cette puissance dévorante insoupçonnée. Ensuite, tu aimes le sang. Tu as toujours aimé le rouge alors évidemment, le sang, c'était sûr. Un liquide précieux qui, par manque, devient mortel. C'est pour ça que tu aimes tuer. Surtout lorsqu'il neige. Le rouge rend tellement bien sur le blanc après tout...
Tu aimes les armes, tout ce qui sert à tuer, tu aimes tout ce qui ressemble à un jeu, tu aimes des tas de choses mais, plus que ça, tu aimes la tranquillité et la solitude. Tu aimes pouvoir profiter d'une journée sans être dérangée pour un oui ou pour un non sauf si ça parle de drogue. Ah la drogue, ah oui ça tu l'aimes ta drogue. Tu en prends de belles doses tous les jours, tu as besoin de rêver, tu aimes rêver d'ailleurs, car tu ferais tout pour échapper à ce monde pourri dans lequel toi, Haley Spiegelman, tu es née.
Oh, j'ai dit Haley ? Oui tu hais ce prénom, il est ton ennemi juré, tu ne le supportes pas. Haley est un nom qu'il ne faut jamais prononcer devant toi, surtout s'il est utilisé pour te désigner, tu serais capable de tuer celui ou celle t'appelant de la sorte. La raison ? Ce sont tes abrutis de parents qui te l'ont refilé, ce nom pourri à la consonance si riche, si cucul la praline, si... catin. Tu ne penses pas être une salope, juste une conne qui profite de la vie. D'accord tu peux vraiment être vache mais quand même. Tu n'es pas l'une de ces pauvres nanas vendant son corps pour quelques orgasmes même si l'accès au septième ciel te fasse envie quelquefois et que, parfois, tu ne résistes pas à cet appel.
Tu voues une haine incommensurable à toi-même et au monde, à cause de la connerie humaine, de la trahison de tes plus proches amis, de cette enfance de merde inhumaine, tu hais le monde à cause de ta souffrance et d'un tas d'autres choses. À cause de cela tu as perdu une bonne partie de ta raison.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, tu n’aimes pas vraiment les gens sains d’esprit. Ils se pensent tous supérieurs, préférant laisser dépérir les gens qu'ils décrètent comme fous à lier s'ils ne les envoient pas dans des asiles. Ce sont eux les fous. Vous, les incompris qui devraient être enfermés, vous voyez juste la vie comme elle est. Comme une belle merde de chèvre bien fraîche qui ne pourra jamais s'essuyer et dans laquelle tu trébucheras inlassablement pour t'enfoncer dedans jusqu'au cou.
Tu trouves qu’il y a trop de chefs, de leaders, de dictateurs et tu n’apprécies pas que l'on me donne des ordres, surtout les forces de l'ordre, ça va un moment quoi. Tu vends juste de la drogue, c'est bon, le gars riche qui viole sa fille ils disent rien, non mais ça va pas bien ou quoi ? Tu n'aimes pas le bruit, surtout parce qu’il attire les curieux mais également parce que tu n’as pas des ressources illimitées de drogue pour soulager ta tête. Bah oui, la drogue au bout d'un moment faut s'en fournir à soi-même.
Oh et la lumière aussi. Ah ça oui, la lumière… Non à côté de toi, vaut mieux pas t’éclairer non. Ça fait mal aux yeux et ça te rend nerveuse et t'aimes pas être nerveuse. Si tu l'es, ça peut virer en catastrophe mondiale.
Avatar by Sora


Questionnaire





Plutôt Sunset Sasparilla ou Nuka Cola ? : Sunset Sasparilla

Ton pire défaut ? : « Je m'en foutiste »

Dans une situation difficile, comment te débrouilles-tu ? : J'propose de la drogue.

Que fais-tu de ton temps libre ? : Je tue, je charme, je joue, j'fous le bordel partout où je vais.

Ton but dans la vie ? : Vivre.



Quelle est ta plus grande honte ? : Moi.

Quelle est ta plus grande peur ? : Moi.

Quelle est la personne qui compte le plus pour toi ? : Moi.

Quel est votre plat préféré ? : Moi.

Quelle est votre arme de prédilection ? : Moi.



Que savez-vous de l'Ancien Monde ? : Certaines choses dont je n'ai rien à foutre.

Êtes vous déjà allé à Washington DC ? Si oui, qu'en avez vous pensé, et avez vous rencontré quelques problèmes ? : Tu veux pas non plus que j'te dise comment j'me suis habillée, comment j'me suis coiffée, si j'me suis pris une glace à la vanille ou à la framboise aussi tant que t'y es ?

Écoutez vous souvent la radio ? Que pensez-vous des programmes et des deux présentateurs ? : Tu penses que j'ai que ça à foutre de ma vie ?

Avez-vous déjà rencontré des créatures mutantes ? Vous ont-elles déjà agressé ? : Non non, je vis chez les Bisounours et tout le monde m'aime et ne m'a jamais causé de tort.

Avez-vous déjà tué quelqu'un ? Si oui, qui était-ce et qu'avez-vous ressenti ? : C'était et c'est toujours jouissif.



Où vous trouviez-vous durant l'attaque d'Utopia ? : Parmi les attaquants.

Que pensez-vous des problèmes actuels ? : J'en ai rien à foutre.

Que pensez-vous des Chasseurs de primes ? Pensez-vous que leur travail soit efficace ? : Tant qu'ils sont pas efficaces avec moi ça va.

Selon vous, Utopia peut-elle encore se reconstruire ? : Clairement, je m'en fous.

Le fait que les Riders soient aussi bien organisé vous fait quel effet ? Que pensez vous de l'alliance entre les goules et les Riders ? : C'est foutrement bien pour ma clientèle.


Caractère



The friend that I seem to be and the monster that I am.


S’il y a bien une chose remarquable chez toi, ce sont bien tes sarcasmes et ton ironie. Tu ne peux tout simplement pas vivre sans. C’est ce qui t’aide à tenir, de considérer que tout est dérisoire. Selon toi, c’est la meilleure façon de percevoir le monde. Parce que la dépression ne te tente pas vraiment… Mais ce n’est pas tout, non, loin de là. Avec les sarcasmes va la provocation. Oh oui ces phrases aux multiples sous-entendus insultants, elles fondent sur la langue et se glissent entre tes lèvres pour assassiner verbalement tout ceux qui ose te parler. Mais il ne faut pas s’en faire, tu sais plaisanter. Mais vraiment. C’est rare mais, quelquefois, lorsque tu es vraiment de très bonne humeur, il t’arrive d’être comique et sans arrière pensées.
Au premier abord, tu parais comme étant une femme très dure, implacable ou encore égoïste. À ces mots-là, tu préfères rigoler. Mieux vaut être dur et survivre qu’être gentil et crever dans sa merde. Telle et ta devise.
Mais avec l’égoïsme va également le fait que tu es possessive. Ce qui t’appartient est à toi et à personne d’autre excepté si tu le veux bien. Ce qui est rare. C’est pourquoi, lorsque quelqu’un s’empare de quelque chose qui est à toi sans avoir demandé ton avis, tu feras tout pour le lui reprendre. D’une part parce qu’étant fière comme un coq, tu feras tout pour montrer que tu ne te laisses pas faire et d’autre part parce que tu te plais à imaginer ce que tu infligeras au voleur. Car oui, tu es très rancunière et ayant une très bonne mémoire, cela peut très probablement causer certains torts à tes ennemis. Néanmoins, tes ennemis aussi ont des armes et n’hésitent pas à les utiliser contre toi. C’est pourquoi tu vis dans une constante méfiance. Tu as donc très rapidement dû développer une certaine aptitude à mentir et à te débrouiller seule et ce, sans aucune compagnie. De toute façon, tu n'as jamais aimé les autres. Ils sont tous trop faciles à comprendre, des livres ouverts dotés de jambes et, une fois que l'on a compris leur fonctionnement, l'amusement n'est plus le même.
Question d'amusement, tu as trouvé un passe-temps autre que la drogue et la tuerie. Le jeu. TU n'es jamais contre un petit pari quand bien même tu perdrais une fortune. L'argent ça se regagne très facilement quand on sait comment s'y prendre. Avec le jeu, tu as développé la ruse, la persuasion et le sens de l'observation, il faut toujours avoir des coups d'avance sur son adversaire, savoir quoi faire, avoir une roue de secours et jouer avec ses charmes histoire d'attendrir les autres pour mieux les surprendre. Tu es une grande insolente doublée d'une femme indiscrète, tu n'hésites pas à balancer n'importe quoi pour que l'on t'accorde ne serait-ce qu'un peu d'attention, tu réponds tout le temps aux autres ce qui t'as apporté nombre d'ennuis que tu as dû régler de manière définitive et, même lorsque tu tues, tu ne t'embarrasses pas de laisser traîner un corps en pleine rue. C'est sans doute pour que ça que tu es étrange et énigmatique en tout point.
Encore, tout ceci serait supportable si tu n'étais pas susceptible. Oui parce que tu n'acceptes aucune remarque, aucune critique, tu es fière de toi, de ce que tu fais et de ce que tu es devenue, tu ne supportes pas que l'on puisse tout remettre en cause. Le dernier qui a essayé s'est retrouvé avec un œil crevé par l'un de tes longs ongles.
Mais derrière toute cette fougue, tu es désireuse de plaire, tu veux juste que l'on t'accepte telle que tu l'es, tu veux que l'on t'aime pour ce que tu vaux et c'est pour cette raison que tu sais te montrer si courageuse et si rebelle et que, lorsque tu te fais des amis, aussi rares soient-ils, tu leur restes fidèle jusqu'au bout.
Voilà ce que tu es Raven.

Histoire



Ykhalia et Zacir formaient un couple parfaitement accordé. Entre eux du moins. Aussi hautains, arrogants et indifférents l'un que l'autre, ils ne s'autorisaient à se montrer passionner qu'entre eux. Personne ne savait exactement si ces deux jeunes gens s'aimaient vraiment. Ils étaient loin d'être riches, vivaient depuis sept ans dans une maison assez modeste aux limites de Little Odessa et s'apprêtaient à accueillir un nouveau membre dans leur famille. Cependant, concernant ce dernier détail, le couple n'était pas encore au courant.
Ils ne souhaitaient qu'une chose, vivre heureux avec leur richesse qu'ils cachaient tant bien que mal à tout un chacun, de peur de la perdre, cette précieuse richesse. Leur prudence, tu en aurais rit si tu avais été là, elle était ridicule et complètement stupide.
Un jour, suite à un repas chez des amis, alors qu'ils étaient rentrés, ils allèrent se coucher et se qui devait arriver à tout couple arriva. Une nuit d'amour pleine de tendresse et de caresses, tu n'aurais pas été surprise de savoir que les voisins avaient tout entendu cette nuit-là, cette union de ces deux corps fait l'un pour l'autre.
Ils ne faisaient ça que pour le plaisir, que pour se sentir s'envoler au septième ciel, pour se défouler agréablement pour en ressortir en sueur et épuisé, le cœur débordant d'amour.
Sauf que, neuf mois plus tard, quelque chose arriva, quelque chose qu'ils n'avaient pas prévu.
Toi.

La grossesse n'avait pas été de tout repos. Anéantie par la nouvelle, ta mère n'avait plus parlé durant deux mois, donnant le temps à son ventre de bien s'affirmer et au petit embryon que tu étais alors à s'accrocher fermement à ce cordon ombilical qui te maintenant en vie. Ton père essayait de rassurer sa femme tandis que lui même réfléchissait à un moyen de te faire disparaître.
Aucun d'eux ne voulait d'enfants, ils se considéraient comme trop jeunes et bien trop importants pour perdre leur temps avec des bêtises pareilles.
Alors, lorsque ta mère en arriva à son sixième mois de grossesse, ils provoquèrent un accident. Il suffisait de pousser Ykhalia dans les escaliers, il suffisait que son ventre heurte violemment les marches et tu sortirais alors d'entre ses jambes, toi, petit fœtus ensanglanté.
Sauf que tout ne s'est pas passé comme prévu.

Ta mère s'est bien jetée dans les escaliers, oui.
Seulement, son ventre n'a pas touché les marches, non.
Oh, elle a eu vraiment mal et a souffert, oui.
Mais rien n'est sorti d'entre ses jambes, non.

C'est son dos qui a heurté les marches car, dans sa chute, son corps s'était retourné et elle n'avait pas pu réagir. Étalée sur le carrelage, inconsciente, elle gisait là, elle ne bougeait plus et respirait faiblement tandis qu'elle ne sentait plus ses jambes.
Elle a été sauvée de justesse, mais à quel prix...
Par ta faute, ta mère était devenue paraplégique.
Tout était ta faute Haley.

Tu es née trois mois plus tard, sans complication notable, dans ta maison, ta mère étant assistée par ton père et une ancienne infirmière. Ils ne voulaient pas payer les frais d'un médecin, ils préféraient largement se débrouiller seuls.
Ce jour-là, tu as été sauvée par cette vieille infirmière. Tes parents hésitaient. Ils pouvaient toujours te donner à cette vieille femme ou te vendre au marché des esclaves mais tu venais à peine de naître et cette bonne femme ne cessait de leur répéter que tu étais tout de même leur fille. Alors Ykhalia et Zacir exécutèrent l'impensable.
Ils te gardèrent à leur côté.


Derrière l'écran



Pseudo : Passy | Ella' | Bird
Âge : 14 piges
Comment avec-vous connu le forum ? Soranounette
Que pensez-vous du forum ? *-*
Quelle est votre disponibilité ? 7 à 4j/7
Avez-vous lu le règlement ? Si oui, donnez-nous les codes cachés
Autre chose ? Fraise, baleine, arc-en-ciel, trou, métal.
©️ Ju de Never-Utopia


Dernière édition par Raven Spiegelman le Mer 16 Mar - 17:51, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageurs
Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 32
avatar
Voyageurs
Mathieu Berthelein
MessageSujet: Re: Raven Spiegelman | I want to live like I know I'm dying, take up my cross, not be afraid | Mer 30 Déc - 21:04

Rew bienvenuuuue <3

Bon sang, que j'aime ton personnage *µ* Me faut absolument un lien avec elle pour tous mes persos /PAN/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goules
Date d'inscription : 13/07/2015
Messages : 151
avatar
Goules
Jason BlackFeather
MessageSujet: Re: Raven Spiegelman | I want to live like I know I'm dying, take up my cross, not be afraid | Jeu 31 Déc - 17:54

Rewelcome !
Clair, ton perso est.. Adorable ? x3
Dans le sens que je l'aime hein, pas qu'il est câlin..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
Date d'inscription : 28/10/2015
Messages : 64

Feuille de personnage
Liens:
Arme: Poison
avatar
Civils
Joshua B. Haynes
MessageSujet: Re: Raven Spiegelman | I want to live like I know I'm dying, take up my cross, not be afraid | Sam 20 Fév - 10:22

Des nouvelles de ta fiche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Raven Spiegelman | I want to live like I know I'm dying, take up my cross, not be afraid |

Revenir en haut Aller en bas
Raven Spiegelman | I want to live like I know I'm dying, take up my cross, not be afraid |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Raven : Nevermore
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Raven Sloth
» Live your life to death (Featuring Nayki)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Bout du Chemin :: Papiers d'Identité :: Présentations :: Présentations en cours-